Claude Huertas / Architecte Urbaniste
Dialogue Urbain

66 bis, avenue Jean Moulin - 75014 Paris

Tél : 01 45 80 95 56 / Fax : 01 45 65 05 12

Copyright © 2014 Dialogue Urbain
Mentions légales

Aménagement et viabilisation de la ZAE de Saint Maurice – Saint-Laurent-du-Maroni

2014-2015

Maitrise d'ouvrage : CCOG - Equipe : Agence Dialogue Urbain Architecture Urbanisme, AGIR BET VRD, PROGEA programmation économique, BOTANIC PAYSAGE, AGIR Environnement - Budget :

Saint-Laurent-du-Maroni

Projets - Maîtrise d'oeuvre urbaine


Mots-clés : Stratégie ; Espace Public

La mission

A seulement 250 km de Cayenne, au nord-ouest de la Guyane, Saint-Laurent du Maroni est situé à l’embouchure du Maroni et à la frontière avec le Suriname. Elle se situe entre terre et meret dispose doncd’une situation stratégique pour développer les échanges inter régionaux mais également internationaux.

Anciennement ville pénitentiaire, c’est aujourd’hui la deuxième ville la plus peuplée de Guyane après Cayenne. Les nombreux projets en cours, notamment la ZAC Saint Maurice et la ZAE, illustrent la forte ambition de la ville à développer son territoire pour devenir une véritable agglomération.

La ZAE Saint-Maurice est un site bien desservi au sein de l’agglomération laurentine mais également accessible depuis Cayenne et les autres villes avoisinantes. La proximité du Maroni ouvre des opportunités pour le développement d’un réseau fluvial. La ZAE Saint-Maurice, située à un carrefour des échanges, pourra élargir ses perspectives programmatiques et proposer ainsi différents programmes d’activités, de commerces et de services.

Face à la pression démographique et aux enjeux économiques liés au développement de Saint-Laurent-du-Maroni, on assiste au mitage progressif du boisement. Cette urbanisation crée en son centre un paysage résiduel, sorte de négatif du mitage sans projet environnemental, et un paysage fragiliséen bordure. Le patrimoine végétal, loin de s’imposer comme simple contrainte, devrait être mis en valeur pour apporter une qualité supplémentaire aux nouveaux quartiers.

Le projet d’aménagement dela ZAE Saint Maurice doit prendre en compte les risques naturels liés à l’eau et le projet d’aménagement de la ZAC St Maurice, et doit trouver des continuités urbaines et paysagères. Le site de la ZAE Saint Maurice présente deux secteurs distincts du fait de sa position en interface entre secteur résidentiel et secteur d’activité et de la présence d’une zone non constructible en son centre.

Le secteur A présente une problématique liée au programme. Il pourrait être porteur soit d’un programme à l’échelle de l’agglomération soit d’un programme à une échelle locale et développer des continuités de proximité avec la ZAC Saint Maurice. Le secteur B présente une problématique liée à la desserte.

 

Le projet
Selon qu’on adopte une vision plus ou moins large de l’aménagement du territoire où se situe la ZAE, on distingue deux manières d’aborder le projet.

L’intériorité intègre la question de la continuité urbaine de proximité. Elle oriente le projet vers une échelle d’aménagement davantage locale qui favoriseles liaisons douces, et les continuités bâties ou programmatiques. L’intériorité est le prolongement de l’existant dans le respect du paysage et de l’environnement.

L’extériorité repose sur une vision à une échelle plus large, celle de l’agglomération. Le projet a un caractère plus ambitieux et a un impact sur la structure même de l’agglomération.