La Silicon Valley du 91

    Date : 2003 – 2026

    Maîtrise d’ouvrage : SPLA-IN (Grand Paris Aménagement)

    Budget : 120 000 €

    Équipe : Agence Convini x Dialogue Urbain Architecture Urbanisme,
               Florence Robert Frédéric Boeuf paysage, Vincent Thieson conception lumière

    Programme : xxx

    Surface : xxx

    Localisation : Lisses, Essonne

Mission d’étude urbaine et d’architecte urbaniste coordonnateur de ZAC – ZAC des Folies, Parc d’activités Léonard de Vinci

La mission

Dans l’héritage de l’Établissement Public d’Evry, Grand Paris Aménagement a trouvé en Lisses une des rares réserves foncières du sud-est parisien pour le développement d’activités de plus de 10 hectaresInitialement dédiée aux seules activités économiques, le programme de la ZAC des Folies s’est progressivement enrichi, accueillant aujourd’hui des logements, des équipements de sports et de loisirs et des sièges d’entreprises High Tech au sein du Parc d’activités Léonard de Vinci.

C’est dans ce contexte que nous a été confiée la double mission d’élaboration du projet urbain et de coordination de la ZAC des Folies. Depuis 2003, nous travaillons en étroite collaboration avec l’équipe de maitrise d’œuvre urbaine (rb&Cie, Tugec), le géomètre (Arkanes Foncier), la ville de Lisses, Grand Paris Aménagement, Grand Paris Sud, les équipes de maîtrise d’œuvre architecturale et les entreprises dans un objectif qualitatif constant.


PROGRAMME

1. Quartier de logements
individuels et intermédiaires
> 200 logements livrés en 2006 – 2007
2. Projet de quartier de logements
haut de gamme sur le site Truffaut, en cours d’étude
> 90 logements (env.)
3. Parc d’activités Léonard de Vinci
lié à la technologie de pointe
> 32 Ha dont 20 Ha restant à commercialiser
4. Village d’entreprises “LEOLAB”
> 3ha environ
5. Opération emblématique
de type DATA CENTER
> 16,5 Ha environ
6. Parc urbain avec parcours santé
“Fit’ Lisses”
> 12 Ha environ

Notre rôle d’urbaniste consiste à rester à l’écoute des mutations en cours à l’échelle du territoire pour ensuite faire évoluer le projet urbain dans ce sens. Il s’agit d’un projet vivant.

Notre mission de coordination consiste, par l’élaboration d’un cahier des prescriptions d’architecture, d’urbanisme et de paysage détaillé, à veiller au respect de la cohérence d’ensemble du projet urbain.

Situation de la ZAC des Folies

La ZAC des Folies se situe en limite Ouest de la commune de Lisses, adossé à un bois classé. Elle bénéficie de ce fait, d’un cadre naturel exceptionnel pour l’accueil d’une mixité de programmes : des logementsmais également d’une nouvelle génération d’entreprises High Tech. Ce développement s’inscrit dans le prolongement de l’urbanisation de la commune en lui donnant une nouvelle épaisseur.

En effet, suite à la décision de la commune de développer un nouveau quartier de ville sur ce site, un programme de maisons individuelles et de petits collectifs a été réalisé le long de l’aqueduc de la Vanne et du Loing dans la partie nord-est de la ZAC. Un parc urbain, véritable poumon vert du quartier, sépare le secteur logements du secteur activités.

Au cours de ses dernières années, l’expérience a montré que le programme s’enrichit et s’invente en même temps que le projet se réalise. C’est notamment le cas du projet du village d’entreprises LéoLab.

@ Florence Robert

Projet urbain

Notre démarche de projet tend vers l’unité territoriale. Elle se traduit par l’inscription des opérations dans une vision d’ensemble où règne le végétal.
Le projet urbain repose sur trois principes fondateurs :

– la trame urbaine ordonne le site,
– les espaces publics sont porteurs d’image et d’identité,
– la vision à terme donne du sens à l’opérationnel

Le succès du projet urbain se concrétise lorsqu’il est porté par les collectivités.

Exemple : Dans le cadre du projet de logements au nord de la ZAC plusieurs scénarios urbains ont été proposés. Entre « épaissir » l’existant par l’ajout de quelques grappes de maisons supplémentaires (principe d’Intériorité), et préfigurer les bases d’un nouveau quartier (principe d’Extériorité), la ville et l’aménageur ont retenu l’«Extériorité ».

La décision majeure de la ville fut d’accepter le changement de nature de l’avenue des Parcs, voie de transit transformée en avenue résidentielle, adresse et image du nouveau quartier. Elle est doublée d’une contre-allée paysagère pour la desserte et la promenade.  Une succession d’allées mixtes, piétons-autos, au caractère privé, reliées entre elles par une rue intérieure, assure la desserte interne du quartier et son ouverture sur l’avenue des Parcs.

Le quartier est aujourd’hui « habité ».

Projet de paysage

Les grands axes de composition du paysage ont été intégrés à la conception d’ensemble (parc, plans d’eau, forêt à l’ouest, bourg au sud et à l’est…).
L’espace minéral est traité en continu.
Lot G – Coupe de principe sur la bande des 10 m – 1/100E
@ Florence Robert

Parc d’activités Léonard de Vinci

Le projet du parc d’activités Léonard de Vinci comprend cinq secteurs correspondant à cinq offres dis­tinctes susceptibles d’intéresser une large clientèle tout en respectant l’objectif des collectivités d’accueillir en priorité des entreprises à haute valeur ajoutée (High Tech et Middle Tech) tout en proposant un cadre attractif pour les entreprises (parc, équipements). À l’échelle locale, le parc d’activité a pour objectif de développer le bassin d’emplois du secteur.

L’importance accordée au végétal en fait un site exceptionnel pour l’accueil des entreprises. Les grands axes de composition du paysage ont été intégrés à la conception d’ensemble (parc, plans d’eau, forêt à l’ouest…).Un soin particulier a été apporté au traitement des espaces libres publics et privés. L’avenue des Parcs constitue « l’adresse » du nouveau quar­tier et sa référence paysagère. Cette qualité végétale se prolonge au sein même des parcelles par des prescriptions paysagères très précises orientant l’aménagement des espaces verts et le choix des essences.