S’ouvrir ou mourir

    Date : 2006

    Maîtrise d’ouvrage : EPAG

    Budget : xxx

    Équipe : Agence Dialogue Urbain Architecture Urbanisme mandataire,
               Sébastien Sosson Paysage, AGIR BET VRD hydraulique, DMS Architecture

    Programme : Logements, équipements publics, commerces,
               services, pôle Universitaire

    Surface : xxx

    Localisation : Saint-Antoine et Hibiscus, Guyane

 

Missions d’étude et de maîtrise d’oeuvre urbaine – Saint-Antoine et Hibiscus – Guyane

La mission

La mission comprend deux volets : une mission d’étude urbaine et
une mission de maîtrise d’œuvre.DU_SAINT ANTOINE ET H GUYANE
L’îlot étudié est inhabituel par sa taille et son caractère marécageux qui présente une difficulté. L’université de Guyane installée sur ce site relativement enclavé a exprimé son souhait de s’ouvrir sur la ville. La dynamique urbaine en jeu ici est la transformation d’une intériorité en extériorité.

L’objectif de l’aménageur et de la ville de Cayenne est donc de créer un quartier animé, associé au pôle universitaire guyanais (PUG), susceptible d’accueillir des résidences pour étudiants, des logements familiaux, des activités tertiaire et des équipements publics et privés.
Des bassins de rétention liés à la présence d’un ru, ainsi qu’une voie de transit dont le caractère autoroutier menace d’isoler le pôle universitaire, complètent le programme des grands équipements prévus sur ce site.

Le projet proposé affirme l’ouverture du quartier sur la ville et la transformation de l’intérieur de l’îlot en un morceau de ville à part entière :
• l’intégration de la voie de transit et des infrastructures d’assainissement au projet d’ensemble confirme le caractère urbain du quartier
• la porosité des îlots situés en vis-à-vis de l’université favorise l’ouverture du pôle universitaire sur le quartier
• le principe de mixité des logements s’applique à l’ensemble du quartier

Le projet

 

page 1

page 3 (1)

page 4 - 5

page 6 (2)

Page 6